nouveauté : Jérusalem délivrée

L’histoire proche-orientale, qu’elle soit spirituelle ou profane, n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est son imbrication extraordinaire avec l’histoire de l’Afrique, berceau de l’humanité.
Dans la Bible hébraïque, la figure de Pharaon est empreinte de rejet. Cependant, avec les Pharaons koushites, l’Egypte ancienne retrouve unité, stabilité et puissance.
Journaliste et historien, Henry T. Aubin, à travers ce livre, nous fait revivre un pan complètement méconnu, voire occulté de l’histoire universelle.
Ce livre, c’est l’histoire héroïque de la civilisation koushite, plus précisément celle de la XXV dynastie. Mieux, l’histoire d’une exceptionnelle solidarité entre le royaume de Koush et le royaume de Juda, entre Africanité et Judaïsme.
L’auteur a raison d’écrire que cette histoire est un « chef-d’oeuvre peu connu de la littérature antique ».
En –701, l’armée assyrienne, redoutée pour son professionnalisme, se trouve aux portes de Jérusalem. Ezéchias se rend au Temple de Salomon, implore l’Eternel de délivrer Jérusalem de l’Assyrie. Mais en même temps, il prend soin de solliciter l’aide militaire de l’Egypte koushite. Car la chute de Jérusalem signerait la fin du judaïsme. TAHARKA, prince koushite et stratège militaire hors pair, vole au secours de Juda, met en déroute les Assyriens. Jérusalem est délivrée, elle fait la fête, et la société hébraïque peut continuer à s’épanouir.
Il ne fait aucun doute que les lecteurs francophones, à la suite des lecteurs anglophones qui l’ont déjà consacré comme un classique, le consacreront à leur tour lumière pour notre temps.

Henry T. Aubin, Jérusalem délivrée : l’alliance entre Hébreux et Africains en 701 avant notre ère, Éd. Être et Connaître, 2009
ISBN : 2-911198-30-4 , Prix : 25 €  Distribution en librairie : CALIBRE